Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Periberry

Ethnologie, Berry, Périgord, Auvergne, Bergerac, Dordogne, Loire, tradition orale, mémoire paysanne, recherche sur le paysage, randonnées pédestres en Auvergne et Pyrénées, contes et légendes, Histoire.

Payzac

 

Mots d'Oc/ Villages d'Oc/ Payzac.- Aujourd'hui on prend la direction du nord du Périgord, aux frontières de la Haute-Vienne et de la Corrèze avec Payzac. Un village au paysage de hautes collines tranchées par une vallée profonde, celle des gorges de l'Auvézère. Ici on est dans le Périgord vert des pâturages, c'est déjà le Limousin, les prairies en pentes y sont creusées de fossés d'écoulements. La zone de pentes de ces prairies naturelles ainsi drainées est ici appelée l'aigayu (on retrouve le préfixe occitan aigo : l'eau). L'aigayu a un synonyme en français régional, c'est la rigolée, lesquelles rigoles sont appelés levades de l'occitan limousin levada ou lebada. On retrouve l'usage des rigoles dans le bas-Pays, où, en dialecte gascon, on les appelle percinta, ce qui a donné les percintes en français régional.

La papeterie de Vaux sur l'Auvézère (Ph. B.S.)

Payzac est le pays de moulins à eau et des forges aux machineries entraînées par les rivières. Sur la commune on trouve l'ancienne papeterie de Vaux, un ensemble là encore utilisant la force de l'eau sur le ruisseau au joli nom des Belles-Dames. Aujourd'hui on y visite un écomusée exceptionnel. On y a produit longtemps un papier à base de paille de seigle. Ce seigle était la culture traditionnelle de ces haute-terres froides et pauvres. On y fabriquait un papier à usage artisanal dit papier de boucherie pour l'emballage alimentaire.

La ligne de fabrication du papier telle qu'elle a fonctionné jusqu'à la fin du siècle passé, à la papeterie de Vaux. (Ph. B.S.)

Le seigle lui-même a été la céréale de substitution au blé des métairies de ce Périgord froid. La parcelle de seigle était souvent appelé le segala, de l'occitan segal alors que le mot en dialecte auvergnat est segla. C'est lo segle en Périgourdin méridional et lo sejal en dialecte limousin. On utilisait donc la paille pour fabriquer la pâte à papier. Paille dont les tresses servaient aussi à fabriquer des corbeilles (les paillons ou palissons) utilisées pour y déposer les pâtons de pain à lever avant cuisson.

Ci-dessus l'Auvézère près de Payzac. (Ph. B.S.)

Une vue d'une grange ovalaire restaurée dans le Pays Arédien. (Ph.B.S.)

Payzac est situé dans le petit pays des granges ovalaires. Bâtissent vastes, architecture vernaculaire de ce carrefour du Périgord et Limousin où la grange est un bâti complet qui abritait aussi la porcherie, le poulailler, la remise à bois et la vaste halle de vie. On l'appelait grange-étable ou en occitan escura-bossa, écurie à bosse, pour désigner la charpente qui dessine une bosse. Là aussi le seigle fut essentiel puisque ces granges étaient toutes recouvertes de chaume de seigle.

Le toponyme Payzac, dans sa forme occitane s'écrit Paisac et se prononce pεj'za (peïja).

* Cette chronique est un rendez-vous hebdomadaire de RVB (Radio Vallée Bergerac) diffusé sur 96,3 MHZ à Bergerac et alentours durant la saison 2017-2018.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos


Voir le profil de Bernard Stéphan sur le portail Overblog

Commenter cet article