Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les dictons de mai

par Bernard Stéphan 29 Avril 2020, 16:17 traditions orales

En mai...  (réactualié pour 2020) Voici mai qui dans la tradition était à la fois le mois des fleurs, de la nidification, du pollen et aussi le mois de Marie. On entre en mai avec Saint-Jean-Porte-Latine (6 mai), un des cavaliers du froid. « S’il fait beau à la petite Saint-Jean/ Année fructueuse en froment », dit un dicton du midi. Et cet autre, dans les terroirs de céréales complète ainsi : «Quand il tonne en mai/ Espérance au grenier.» C’est aussi la lune rousse (du 23 avril au 22 mai) avec ce dicton auvergnat :«L’hiver n’est point passé/ Que la lune rousse n’ait décliné. »

Et vont bientôt arriver les saints de glace, Mamert (11), Pancrace (12) Servais (13), Boniface (14) dits « les trois saints au sang de navet » qui peuvent amener froid et gelées tardives durant les nuits claires. Et viendra Saint-Didier le 23 mai, date disent les jardiniers, où l’on sème les pois et les haricots. C’est aussi la Saint-Urbain (le 25). « Passé Saint-Urbain/ Il ne gèle ni vin ni froment », dit un dicton du Berry. Et on ajoute en Beauce:«A la Saint-Urbain / Ton blé fait son grain ».

C'est l'Ascension le 21 mai que l'agriculteur ne voit pas toujours d'un bon œil. Ce jour a la réputation de porter la pluie. « A l'Ascension toujours de l'eau/ Viendra tard si elle ne vient tôt », dit un dicton du Périgord. Et on ajoute même dans le Berry que s'il pleut ce jour-là, il pleuvra par intervalles durant les quarante journées qui suivent. Et on croit aussi en Bourbonnais que « Si le soleil brille le premier jour des Rogations/ Beau temps pour la fenaison. » Le premier jour des Rogations est le 18 mai, les Rogations couvrant les trois jours qui précèdent l'Ascension. 

Réputée pour ses qualités prophylactiques (ça reste à démontrer) la rosée de mai que l'on récoltait à l'aube jadis, a son cortège de dictons. Ainsi « Matin de rosée/ Fait les fleurs de mai ».

L’éphéméride renvoie à mai avec un important cortège de dictons. «Noces de mai/ Ne vont jamais», dit-on en Languedoc et on ajoute dans le Morvan «Avril pluvieux, mai venteux/ Rendent le paysan heureux.» C’est saint Maximin le 20 mai et on dit en Berry : «Passé la saint Maximin/ Il ne gèle ni blé, ni vin. »

Mais attention à saint Urbain (le 25), dernier saint de glace, avec ce dicton: «Passé saint Urbain/ Il ne gèle ni froment, ni vin».

Et on n'oubliera pas ce dicton des Monts de l'Ardèche: « Mai fait le blé/ Juin fait le foin ».

Et pour finir ce dicton creusois pour choisir dans sa garde-robe : « A l'Ascension, quitte les cotillons ! A la Pentecôte, débourre tes côtes ! A la Fête-Dieu (20 juin) , quitte tout si tu veux ! »

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page