Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bergerac: 2 / le faubourg de La Madeleine

par Bernard Stéphan 24 Juillet 2018, 10:08 Histoire, mémoire vivante

Mots d'oc, ville d'Oc: Bergerac (2): En empruntant le Vieux Pont comme nous l'appelons à Bergerac, nous arrivons rive gauche de la Dordogne. C'est le faubourg de La Madeleine ou, sur les vieux plans, de « La Magdelaine ». Après la première construction du pont au début du XIIè siècle une fondation monastique, émanation de l'abbaye de Cadouin, s'installe là. S'agit-il alors d'une fondation qui aura la charge du contrôle des passages sur le pont ? De nombreuses scènes de l'histoire mouvementée de Bergerac montrent souvent des rassemblements de troupes au droit du pont dans le faubourg de la Madeleine. Il y aura au XVIè siècle des faïenceries installées dans le faubourg, et notamment la faïencerie Jean Bahut, elles produiront une faïence culinaire et de table qui sera expédiée en Amérique. Il existait le long du quartier, côté rivière, le long de la rive (lo riva ou rivo) un mur de protection qui allait de La Fontsivade jusqu'à la place Barbacane.

C'est par le faubourg de La Madeleine que sort de la ville, aujourd'hui, le chemin de Bergerac à Rocamadour (180 km) qui emprunte l'ancien chemin des pèlerins qui passaient par Cadouin et Domme et qui a été rebaptisé et réouvert récemment. On l'appelle le cami-romiou. Le mot « romiou » ou « romio », en occitan, est un nom commun masculin pour « pèlerin ». Lou camin-romiou est donc le chemin des pèlerins.

Monument majeur du quartier, l'église de La Madeleine est une construction récente, témoin du renouveau catholique du XIXè siècle. Elle fut édifiée en 1843 sur le concept d'un temple antique. Sa façade est un fronton orné de quatre colonnes à chapiteaux corinthiens. Elle a été coiffée d'un clocher belvédère.

Il existe une belle manière de découvrir le quartier en suivant « la boucle de la Madeleine » ; un itinéraire de randonnée pédestre de 3,5 km (balisage jaune) qui part de la rue Albert Guarrigat, vous conduit en longeant la berge après avoir franchi le vieux pont jusqu'au droit de la rue André Chénier et retour avec passage par l'église de La Madeleine.

A noter que le niveau de la rivière sera rehaussé à partir de 1839 avec la construction du barrage de Salvette, facilitant l'accès aux quais et rendant la navigation plus facile pour traverser la ville.

Parmi les toponymes des anciens lieu-dits de cette rive gauche, absorbés par le faubourg de la Madeleine, on trouve Peyralède composé des mots peira (la pierre, les cailloux) et lède pour pelouse sèche ou pâture de brande. C'était donc le plateau sec. On trouve aussi Le Caudou formé du mot occitan cade pour le genièvre. Le Caudou serait dont à l'origine une lande à genièvre. Enfin Lespinassat qui serait une évolution du mot occitan espinassa pour désigner des arbustes buissonneux et par extension une lande épineuse.

*  Cette chronique est un rendez-vous heb

domadaire de RVB (Radio Vallée Bergerac) diffusé sur 96,3 MHZ à Bergerac et alentours durant la saison 2017-2018.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page