Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bergerac: 9 / Bergerac ici et là...

par Bernard Stéphan 12 Septembre 2018, 09:24 Histoire, mémoire vivante

Mots d'Oc/ Ville d'Oc / (9) Bergerac ici et là.- Pour terminer cette ballade estivale dans Bergerac, Brageira, ville occitane, je vous propose de chercher dans la malle des surprises, celles que nous avons oubliées de citer. Imaginez que vous ouvriez la malle, dans le grenier, et vous vous interrogez ainsi : « Mais quels est donc ce tarabastel » ? De l'occitan tarabastal ou en français régional tarabastel pour entrave particulière d'une vache. Mais dans une autre acception c'est un grand bruit ou enfin un grand désordre. C'est bien ce que nous voyons dans notre malle aux surprises, un grand désordre. Et pour commencer nous y trouvons les souvenirs de Mounet Sully, acteur de théâtre, né à Bergerac en 1841. Il fut sociétaire de la Comédie française et joua tous les grands classiques. Il fut le compagnon de Sarah Bernhardt qui vint séjourner dans son château, à l'entrée de la ville, route de Mussidan. C'est une bâtisse un peu baroque, une partie comporte un théâtre transformé en vaste salon et un cloître néoroman. Ce lieu est devenu une maison d'hôtes. L'architecture date du XIXè néogothique avec une partie de style néo-médiéval.Un peu à l'écart du centre ville, rive droite, quartier de l'Alba, autre surprise : la maison Pic. C'est une maison à l'architecture audacieuse des années 50 avec piscine intérieure. Maison contemporaine, sur pilotis, tournée vers la rivière et construite pour capter le maximum de lumière. L'esprit des années 50 se retrouve aussi dans différents éléments de décor : des fresques émaillées, un fût conique en laiton en guise de hotte de cheminée, l'utilisation de fragments de marbres noyés dans du mortier gris, des espaces séparés par des cloisons mobiles.  Cette maison est contemporaine de l'imaginaire de Jacques Tati et de la villa Arpel du film Mon oncle, elle en rappelle l'esprit.

Continuons à découvrir les secrets de la malle en longeant la Dordogne, sur la promenade Pierre Loti qui va du quai Salvette jusqu'au Grand-Salvette, la maison éclusière. On retrouve notre rivière. Celle qui vit tant de produits circuler. Les noix (cacau en occitan languedocien ou cacal en limousin) descendant du Périgord noir, la litière ( soustré en occitan, on retrouve le verbe soustrajar pour l'action de faire la litière, la couper) descendant de la forêt de la Bessède, alors que remontaient le poisson séché et le sel. Une corporation fut très active à Bergerac, les sacquiers, du verbe occitan sacar (mettre en sac, ensacher). Agent de l’État, ou du royaume, chargés de faire mettre en sac le sel avant son transport souvent à dos de mules.

En descendant sur cette promenade on longe l'île de la Pelouse et la rivière, ici vaste plan d'eau où évoluent les athlètes du « Sport Nautique de Bergerac ».  Ce fut ici le berceau de l'aviron français. Le SNB a été fondée en 1860, il a développé la pratique de l'aviron, à son palmarès une médaille de bronze aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008, la 4e place aux JO de Londres en 2012, 5 titres de champions du monde et 104 titres de champions de France.

On prendra soin de se poser le long de cette promenade les soirs d'été. En ayant en tête quelques beaux textes trouvés dans notre malle aux surprises dont cet extrait de Cyrano de Bergerac qui a deux statues dans la ville.

Ecoutez...

« C'est le val, la lande, la forêt

Le petit pâtre brun sous son rouge béret,

C'est la verte douceur des soirs sur la Dordogne

Ecoutez, les Gascons : c'est toute la Gascogne ! »

Allez nous refermons la malle... maintenant à vous d'aller à la découverte de Brageira, ville occitane.

Et comme on dit ici, al réveyre ! ou Adiou shiatz !

*  Cette chronique est un rendez-vous hebdomadaire de RVB (Radio Vallée Bergerac) diffusé sur 96,3 MHZ à Bergerac et alentours durant la saison 2017-2018.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page