Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Capdrot

par Bernard Stéphan 14 Septembre 2019, 17:19 recherches sur le paysage

Le monument d'hommage à la révolte des croquants, érigé dans le bourg de Capdrot. (Ph.BS)

Mots d'oc, village d'oc: Capdrot.- C'est la rentrée 2019. Bonjour à tous. Nous reprenons notre rendez-vous de découverte des villages au travers des mots occitans qu'ils nous suggèrent, mais aussi de la toponymie. Aujourd'hui nous débutons notre nouvelle itinérance. On pourrait aller à pied, comme l'écrit Michel Chadeuil, reprenant une formule bien du Périgord : "Mon chapeu, mon baston e mon chen et i anam". Cela suffit à explorer le pays ou a entamer le grand voyage. Nous commençons par Capdrot, pas bien loin de Monpazier qui, comme l'indique le toponyme est la tête du Dropt, cette petite rivière qui coule entre Périgord et Agenais et en fait même la frontière. C'est d'ailleurs sur le commune au lieu-dit le bien nommé Bonnefond que sourd la source du Dropt. Dropt qui selon les auteurs est écrit DRO de Capdrot à Eymet et DROPT d'Eymet à son embouchure. Près de la source est dressé un tumulus protohistorique au lieu-dit La Motasse qui renvoie à l'occitan Moutte pour Motte.

Au cœur du village voir l'église. Au début du XIIIè siècle elle abritait une vierge noire à l'origine d'un pèlerinage. L'église fut alors appelée Notre-Dame-la-Noire et fut érigée au rang de collégiale en 1318.

Publicité peinte, sur un mur de Capdrot. (Ph.BS)

Sur la commune le roc de Peyrecourt est un menhir, mais il a été renversé et cassé en deux morceaux. Le groupe archéologique de Monpazier qui a étudié le roc donne les précisions suivantes : « (…) ce rocher comporte deux ou trois cupules (cavités circulaires) et des saignées ou longues encoches de polissages, car, ce rocher est en grès -quartzite ferrugineux-. Et il fut utilisé par les peuplades néolithiques locales pour polir leurs haches de silex taillé, en garnissant les saignées de sable mouillé, tout en pratiquant un mouvement de va et vient. »

Capdrot se distingue pour avoir été le village de naissance de Buffarot, tisserand, qui fut le meneur d'une révolte de croquants antifiscales entre mai et juillet 1637. On lui prête le commandement d'une troupe de quelques 4000 hommes qui trouvaient refuge dans la forêt de La Bessède . Il se fit prendre à Mopeyran près de Villeréal, fut condamné à mort et subit le supplice de la roue sur la place de Monpazier un jour de foire.

Au milieu du village, un sculpture allégorique en bronze mettant en scène les croquants en marche derrière Buffarot a été inaugurée en 2007.

Plusieurs lieux-dits de la commune de Capdrot ont des toponymes à racines occitanes. Ainsi Le Pesquier (pesquiè en languedocien ou peichié en limousin pour marre, vivier, bassin), Sivade (de sivada pour avoine), Brugal ( de bruga pour bruyère), La Nauze (variante de l’occitan périgourdin nauva ou du languedocien nausa pour terre mouillée, marécage) , La Jasse (du périgourdin jassado pour terre humide, mais aussi ce peut être l'occitan jassa qui désigne la bergerie et par extension le parcours à moutons).

Le toponyme Capdrot renvoie à cap pour la tête, le début, le commencement et Dropt pour le nom de la rivière naissante ici. Dans sa forme occitane il s'écrit Cap Dròt et se prononce cap drò.

*  Cette chronique est un rendez-vous hebdomadaire de RVB (Radio Vallée Bergerac) diffusé sur 96,3 MHZ à Bergerac et alentours durant la saison 2017-2018.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page