Usages de Toussaint et d'Halloween en Berry

par Bernard Stéphan  -  30 Octobre 2016, 11:47  -  #traditions orales

Usages de Toussaint et d'Halloween en Berry
Usages de Toussaint et d'Halloween en Berry

De Toussaint à Halloween.- (actualisé en octobre 2016). Si le mot Halloween est d’un apport récent, on a usé et abusé des sorcières et des citrouilles depuis bien longtemps en Berry.

L’usage des citrouilles creusées, percées de trous pour suggérer des yeux, et éclairées de l’intérieur d’une bougie, est connu en Berry depuis le XIXè siècle. George Sand dans sa collecte des pratiques ancestrales raconte bien ces coutumes, souvent le fait des enfants ou des groupes de jeunesse. 

Un décor hanté forcément par les birettes, êtres humanoïdes sous leurs draps blancs fantomatiques, les fadets ou les fameuses fadettes du bas-Berry, farceurs de taille minuscule glissant plutôt qu’ils ne courent sur la mousse des sous-bois, les lupins ou lutins, eux aussi petits êtres étranges, barbus, portant chapeau et tambourinant à la lisière des grandes forêts du Berry. On ajoute les fées, les hures (variante locale du loup-garou) qui errent la nuit, la grand’bête comme son nom l’indique, les lavandières, âmes des revenants qui se lavent à minuit quand brille haut la lune, la cocadrille, lézard peu ragoûtant jadis dit-on porteur de la peste.

Toussaint marquait aussi jusqu’au milieu du XXè siècle une césure dans le calendrier agraire. Avec notamment le paiement des fermages, le déménagement des métayers changeant de domaine ou l’entrée en louée d’hiver dans les domaines agricoles de la Champagne berrichonne ou la sortie des journaliers des louées d’été. Cette date de changement de baux n’est pas là par hasard, c’est en effet à Toussaint que toutes les récoltes de l’année sont rentrées. Toussaint est aussi marqué par le rituel religieux de la fête des morts, passage familial au cimetière, fleurissement des tombes et repas qui ont remplacé, et christianisé, l’ancienne fête des morts des Celtes. Et déjà, ils disposaient autour de leurs villages des lanternes. La bougie dans la citrouille n’est que la lointaine héritière des lampes des morts des celtes.

Je recherche les usages

s particuliers de Toussaint dans le Périgord et en Auvergne.