Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Periberry

Ethnologie, Berry, Périgord, Auvergne, Bergerac, Dordogne, Loire, tradition orale, mémoire paysanne, recherche sur le paysage, randonnées pédestres en Auvergne et Pyrénées, contes et légendes, Histoire.

L'oustal, cette "maison" occitane

L’ostal ou l’oustal est à la fois la maison natale et la terre natale. C’est une notion très complexe. C’est en effet  l’espace natal qui relie la fratrie aux ancêtres et à la communauté villageoise de l’environnement de la naissance. Le mot renvoie à la cellule de base de la communauté que constitue la famille paysanne et qui peut renvoyer à une pérennité. Il y a une quasi confusion entre les mots ostal et maison. Ce mot qualifie un domaine qui désigne à la fois une géographie, un espace de vie, de travail, la terre de l’enfance et la mémoire du père et de la mère, mais aussi des ancêtres plus lointains. L’oustal c’est la combinaison d’un bâtiment, d’une terre et d’une mémoire familiale. Mais aussi quand c’était possible, d’un devenir par le jeu des alliances. Avec ce souci de faire prospérer l’oustal. Bien entendu l’oustal des uns n’est jamais celui des autres. En Dordogne, ma mère venue bru sur la commune de Pontours et arrivant d’un hameau du pays Beaumontois à une vingtaine de kilomètres de là, parlant de l’oustal, n’évoquait pas le lieu où elle était venue après son mariage, mais elle désignait sa maison d’enfance et le bien de ses parents en pays Beaumontois. J’ai connu une vieille voisine qui, évoquant l’oustal, ne parlait pas de sa maison, mais de celle de sa naissance distante de cent mètres de là. Mon oustal est bien cette maison des tertres pas loin de Lalinde où j’ai vécu mon enfance avec les parents, les grands-parents et l’environnement des familles du voisinage. L’oustal renvoie aussi aux liens de l’enfance, à l’école, à la communauté des enfants de la même génération que soi, à l’environnement des habitants qu’on a alors connus, mais aussi à la parentèle qui a l’habitude de fréquenter le lieu. L’oustal renvoie au foyer de naissance.

IMG 7036

On n’utilise pas ce mot lorsqu’on a déménagé pour qualifier une maison familiale nouvelle fut-elle attachante. Il y a bien cette idée de la terre natale avec la mémoire des ancêtres qui y sont liés qui donne son sens au mot oustal. On le voit, l’oustal est attaché à une mémoire, il renvoie donc aussi aux générations passées et à toute une filiation depuis le plus loin que la famille a vécu dans le lieu considéré. C’est un conservatoire, c’est une matrice. Au sens où on associe la maison au patronyme. Ainsi « Chez un tel » ou « Chez tel autre » on désigne une manière de penser, de croire, de cultiver, de se comporter avec le voisinage, etc. L’oustal est un ensemble avec les gens qui composent la maisonnée, c’est un espace immobilier, un bien foncier,  un réseau de relations et de voisinages, des droits et des usages, des droits de passage et des limites de propriétés. Les bornes limites sont un élément intangible de l’oustal. La nécessité de la pérennité attachée à l’oustal explique-t-elle l’importance des mariages habiles, mariages de proches voisinages dans certains hameaux du sud du Périgord jusqu'au milieu du XXè siècle ? Mariages dans la cousinade même … L’oustal qualifie la famille et le bien dans une identité collective que symbolise la maison. C’est quasiment une personnalité morale. Cet oustal ou cette maison renvoie à plusieurs études dont le fameux Montaillou village occitan de l'historien Emmanuel Le Roy Ladurie qui a décrit dans ce village des Pyrénées ariégeoise la structuration de la communauté autour des oustals. Mais cette structuration d’un lieu, d’une filiation, des alliances, de la transmission et de la mémoire, a aussi été étudiée par Claude Lévi-Strauss. Il a découvert la copie conforme de l’oustal occitan dans les sociétés indiennes. On retrouve le concept en Béarn avec étude d’Anne Zink. « La maison, écrit-elle, est le véritable propriétaire du patrimoine dont les héritiers successifs ne sont que les usufruitiers et dont il ne peuvent pas davantage disposer que s’il s’agissait d’un bien de main-morte (…) »

 

Je recherche des témoignages sur l'usage du mot oustal ou ostal et sur le sens qui lui était donné alors dans son acception courante.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de Bernard Stéphan sur le portail Overblog

Commenter cet article