Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Periberry

Ethnologie, Berry, Périgord, Auvergne, Bergerac, Dordogne, Loire, tradition orale, mémoire paysanne, recherche sur le paysage, randonnées pédestres en Auvergne et Pyrénées, contes et légendes, Histoire.

Rencontre avec Yann Arthus-Bertrand

Les signes du réchauffement.- J'ai interviewé Yann Arthus-Bertrand, samedi dernier en Berry. Il venait à Apremont-sur-Allier inaugurer son expo de photos d'animaux de fermes (prises au salon de l'agriculture) et dont les images sont dressées en plein air dans le jardin des écuries. (L'expo est présentée au public jusqu'en septembre, dans ce lieu qui est un des plus beaux villages de France).

 Pour la rencontre avec Yann Arthus-Bertrand, le point central de l'entretien c'était le réchauffement climatique, l'avenir des océans et la place de l'écologie dans le débat politique. Il a annoncé à cette occasion qu'il lance le tournage d'un grand film sur l'état de la planète et la situation des paysans du monde. Le film sera titré Boomerang et sera réalisé par Luc Besson.

Et parmi les réflexions du photographe- militant de la Terre,  voici un extrait de l'interview:

" Moi je suis comme tout le monde, comme Nicolas Hulot, tout ça maintenant c’est connu. Et pourtant la pollution ne se voit pas ; le ciel est profondément bleu et la mer est souvent très belle. La nature est belle … Je voyais tous ces champs de colza là en arrivant, en traversant le Berry… Et pourtant là-dedans, dans ces couleurs, il y en a de l’engrais ! Et d’incroyable quantités de pesticides ! Mais voir la Terre du ciel, ces paysages incroyables et ces deux milliards de gens qui vivent dans la grande pauvreté, ça m’a fait réfléchir et ça m’a donné des convictions. On est tous responsables de notre Terre et on ne doit pas tout attendre des hommes politiques. Chacun doit se dire que puis-je faire pour que mon empreinte écologique sur la Terre soit la moins importante possible ? (...)"

Pour retrouver l'intégralité de l'interview, aller sur le site du journal le Berry républicain: www.leberry.fr et retrouvez-là dans la rubrique TEMPS FORTS.

 

L'interpellation de Yann Arthus-Bertrand sur le réchauffement et sur les signes locaux me conduit à préciser mes recherches locales, notamment en Berry, en Périgord, dans les Pyrénées et dans le massif des Monts Dore en Auvergne. Je recherche les signes tangibles du réchauffement climatique dans le paysage et dans le quotidien des paysans. Des témoignages sur le recul ou la disparition des glaciers pyrénéens, notamment dans le massif de Gavarni et dans celui du Néouvielle. Peut-on considérer qu'il y a un vrai recul du glacier de la Brèche et des glaciers des Gabiétous ? Y a-t-il un changement dans les dates de montée des troupeaux dans les estives de Port Boucharo dans les Pyrénées et dans les pâturages du plâteau de la Banne d'Ordanche dans les Monts Dore ? Pourquoi les burons du plâteau de Guéry et de la Banne dans les Monts Dore sont-ils abandonnés ? Faut-il y voir une conséquence d'une mutation des pratiques agro-pastorales d'altitude ? Par ailleurs a-t-on confirmation d'une remontée vers le nord de quelques plantes provençales ? Par exemple voit-on une migration nordique de la figue ? Je recherche en outre des témoignages anciens sur la date de début des fenaisons et son évolution.

******************************************

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos


Voir le profil de Bernard Stéphan sur le portail Overblog

Commenter cet article