Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Periberry

Ethnologie, Berry, Périgord, Auvergne, Bergerac, Dordogne, Loire, tradition orale, mémoire paysanne, recherche sur le paysage, randonnées pédestres en Auvergne et Pyrénées, contes et légendes, Histoire.

Le puits à balancier oublié

Des puits... universels.- Voici un puits à balancier photographié au lieu-dit Prouillac sur la commune de Ségur-le-Château aux limites de la Corrèze et de la Dordogne en 2002. Depuis, le temps a fait son oeuvre et le balancier a vécu, détruit par les pluies et les vents. Ce puits était typique d'un élément de l'équipement vernaculaire de ce coin du Pays Arédien entre Périgord, Haute-Vienne et Corrèze. Les puits à balancier étaient d'ingénieux systèmes pour tirer l'eau en évitant trop de fatigue.


 Leur usage était largement répendu dans les Landes de Gascogne. C'est la variante du chadouf d'Egypte. Le système est composé d'un pied appelé pied-droit terminé par un fourche dans laquelle est fixé le fameux balancier qui est une longue perche portant le fléau prolongé par une chaîne au bout de laquelle est fixée un crochet portant le récipient que l'on descendait dans le puits. La perche, à l'opposée sur fléau était en général terminée par un contre-poids.

Une lectrice, Nadine Chadouin, a repéré un puits à balancier particulièrement bien conservé. Il est situé sur la communes de Sorges (Dordogne) en Périgord Vert sur la C 206 au croisement de Fontnovias et des Bouyjous. On notera la qualité de l'appareillage qui habille l'ouverture du puits, de même le bac déversoir qui est taillé à même un bloc de roche. (Photos réalisées en novembre 2012 par Nadine Chadouin).

Le puits - balancier de Sorges

Le puits - balancier - Sorges


 

Existe-t-il encore des puits à balancier en Périgord, en Corrèze, en Auvergne, en Quercy  ? Je souhaite les photographier. Qui peut m'indiquer les sites où les voir ?

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de Bernard Stéphan sur le portail Overblog

Commenter cet article