Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Saint-Laurent-la-Vallée

par Bernard Stéphan 21 Décembre 2019, 16:34 recherches sur le paysage

Au centre bourg de Saint-Laurent-la-Vallée. (Ph.BS)

Village d'Oc/ Mots d'Oc.- Nous sommes encore en Périgord noir avec étape dans la commune de Saint-Laurent-la-Vallée. Ce toponyme du bourg chef-lieu de la commune est assez récent. En effet jusqu’au XIXe siècle le village était connu sous le nom de Saint-Laurent-de-Castelnaud et ce n’est qu’en 1903 que le changement de nom est officiellement acté par décret à la demande du conseil municipal.

L’occupation humaine y est ancienne puisqu’on y a repéré quelques vestiges des époques préhistoriques. C’est ainsi que plusieurs outils témoins ont été découverts sur les sites des lieux-dits Boissac, Laumède, Mitou et qu’il existe un mégalithe route de Doissat dit dolmen de Peyre-Longue (de l’occitan peyre pour pierre).

Dans le bourg l'église Saint-Laurent comprend une partie ancienne, témoin d’une construction romane avec un portail du XIIe siècle. Le chœur est également ancien, mais la nef est une construction typique du gothique de la fin du XIXe siècle. Construction très hétérogène, trop instable puisqu’en juin 2010 une des deux voûtes s'est effondrée.

On y voit quelques vitraux notables dont une représentation de saint Laurent et un autre mettant en scène une bergère. Sur la place de l’église petit bâtiment original qui abrite une fontaine protégée de portes fermées à clé.

La fontaine dans le centre du bourg. (Ph. BS)

A voir sur un plateau, au hameau de Gardelle, près d’une route étroite une bâtisse isolée dite Tour des anglais. Est-on sur un vestige d’une tour de gué ou sur ce qui reste d’une forteresse qui a totalement disparu ? 

La tour des anglais du plateau de Gardelle. (Ph. BS)

Près du bourg chef-lieu la fontaine de la Vallée qui est la source du ruisseau baptisé La Vallée, affluent de la petite rivière la Nauze dont le confluent est en amont de Siorac-en-Périgord.

Plusieurs lieux-dits de la commune de Saint-Laurent-La Vallée ont des toponymes aux fortes racines occitanes. Ainsi La Gardelle (probable altération de l’occitan gardèto pour borne marquant une limite), La Plaine (de l’occitan plano ou du gascon plagno pour plaine au sens de vallée), La Paillole (de paiolo pour paille, terre à paille et par extension friche), Lavergne (de vergna ou bergna pour aulne ou bois d’aulnes), Bosc du Fabre (fabre ou faure est le mot occitan pour forgeron. Le Bosc du Fabre est la traduction de bois du forgeron), L’Oustalet (de oustal ou oustaou pour maison. Le suffixe et est un diminutif pour signifier la petite maison, mais ce peut être le petit bien, le petit domaine ou la petite parcelle), Le Crémat ( du verbe cremar ou cramar pour brûler. Est-ce en souvenir d’un champ brûlé ou champ essarté ?) Le Mazel (de maset ou masèl pour petite maison de journalier), Les Casals (renvoie à l’occitan casello ou au français régional caselle pour hutte en pierres sèches, hutte de vigne ou cabane de vigne), Espinassous (d’espinassa pour épines. Est-ce le lieu épineux ?).

Le toponyme Saint-Laurent-la-Vallée renvoie au saint-patron de la paroisse saint Laurent, martyr chrétien du IIIe siècle. La seconde partie du toponyme correspond au ruisseau La Vallée qui prend sa source au nord-ouest du village. Dans sa forme occitane il s’écrit SENT LAURENÇ DE VALECH et se prononce Sein lourein dé bollé [ʂɪnlɔw’rɛ̃n] [deβɒ’le].

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page