Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Daglan

par Bernard Stéphan 5 Décembre 2019, 18:41 recherches sur le paysage

Village d'Oc / Mots d'Oc.- Nouvelle étape en Périgord noir, sur l’étroite vallée du Céou : Daglan. Très beau village dont le noyau d’habitations est daté du XIVe siècle et du XVe avec quelques belles bâtisses de style renaissance. Nous sommes dans le territoire traditionnel des toitures en lauzes. Peu de bâtiments ont conservé cette couverture à la fois très lourde sur les toits et qui demande un exceptionnel savoir-faire d’artisans devenus rares. On notera toutefois quelques vestiges de ces toitures en lauzes dans le bourg de Daglan. La prospérité du village a été dopée à partir de la fin du XVe siècle avec la plantation d’un important vignoble de coteaux et de pentes (les raysses), il s’agissait de la production des vins de Domme, qui étaient embarqué sur les gabarres sur la Dordogne à partir des ports de Domme et de Castelnaud pour être vendus dans les villes du bas-pays.

La tour de la mairie. (Ph. BS)

Dans le bourg voir le bâtiment de la mairie avec sa tour ronde, un hôtel particulier typique de la période de la Renaissance.

Sur la place du marché le dimanche matin. (Ph. BS)

La place du village très aérée est animée chaque semaine d’un marché vivant. L’église dédiée à Saint-Martin de Tours est un édifie du roman ancien, la première construction est attestée au XIe siècle.

Elle sera remaniée ultérieurement avec un agrandissement au XIXe siècle.

Le bourg de Daglan est situé au centre d’une région du Périgord qui a élevé en véritable art les constructions en pierres sèches, qu’il s’agisse des murs ou des cabanes dites bories ou gariottes.

Très grande borie construite sur le causse de Daglan. (Ph.BS)

Nombreuses constructions témoins dans la campagne alentours. C’est ainsi également qu’on peut visiter dans le village la Maison de la Pierre Sèche qui est conçue tel un petit écomusée dédié à cet environnement.

Le platane de "La Liberté" sur la rive du Céou à Daglan. (Ph.BS)

La rive du Céou a été aménagée avec un espace vert alors que des arbres d’exception sont plantés sur les berges, dont un platane remarquable qui aurait vu la Révolution de 1789.

Dans une rue du village de Daglan. (Ph.BS)

Plusieurs lieux-dits de la commune de Daglan ont des toponymes à racines occitanes. Ainsi Cap del Bos (de cap pour tête ou sommet de la colline et bos pour bois), Le Peyruzel (de peira pour pierre. Uzel renverrait-il au mot breton uzel pour point haut. Mais pourquoi du breton ici ?), Pechauriol (de pech pour colline et du latin auréolus pour couleur jaune), Naudonie (de l’occitan nau pour bateau), La Barrade del Met (barrade est le français régional pour haie, de l’occitan barada, quand à met  il renvoie au vieux mot occitan mèt pour partage, sans doute la haie qui partage une parcelle, la haie du mitan).

Le toponyme Daglan pourrait venir du mot gaulois dagolann pour désigner la belle plaine, la belle vallée, le bel endroit dans la vallée. Dans sa forme occitane il s’écrit Daglan et se prononce do’glan

*  Cette chronique est un rendez-vous hebdomadaire de RVB (Radio Vallée Bergerac) diffusé sur 96,3 MHZ à Bergerac et alentours durant la saison 2019-2020.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page