Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Liorac-sur-Louyre

par Bernard Stéphan 5 Octobre 2018, 19:14 Histoire, mémoire vivante

Liorac-sur-Louyre, l'église. (Ph.BS)

Mots d'Oc/ Villages d'Oc/ Liorac-sur-Louyre.- Aujourd'hui nous sommes à Liorac-sur-Louyre. Voici un bourg qui a conservé un aspect cossu rappelant qu'il eut une fonction administrative jadis. Liorac fut en effet chef-lieu de canton entre 1790 et 1800. Il est probable que le village a été établi d'abord tel un relais ou un point de défense sur une voie de circulation. On trouve même là l'ancien chemin dit de grande circulation n°27. L'architecture locale a conservé quelques exemples de lieux fortifiés pour assurer la surveillance du grand chemin. C'est ainsi que l'église est dominée par un clocher-tour fortifié du XIIè siècle. L'ensemble appartenait à une commanderie de l'ordre de Malte. La nef romane est surmontée d'une chambre-refuge datant de la Guerre de Cent Ans qui a pu servir  de salle de gardes pour les soldats en faction ou même comme refuge en cas d'attaque. Le clocher-tour est doté d'un portail qui était équipé d'une herse pour assurer sa protection. Ce qui confirme le caractère défensif de l'édifice.

Point géodésique sur un mur de l'église de Liorac-sur-Louyre. (Ph. BS)

Dans le bourg on observe sur le mur extérieur de l'église, côté nord la présence d'un repère géodésique. On note aussi, sur une maison une plaque à la mémoire du général Maurice Sarazac, héros de la 2è DB (1908-1974). Il s' agit de la maison natale de ce héros de la résistance. Ce militaire de carrière affecté au Tchad se rallia à la France Libre dès l'armistice de 1940. C 'est pourquoi il fut fait Compagnon de la Libération par le général de Gaulle. Il participa à la Libération de la France, dont Paris, engagé dans la 2è DB du général Leclerc.

Plaque en hommage à un héros de la 2è DB apposée sur sa maison à Liorac-sur-Louyre. (Ph.BS)

Sur le territoire de la commune on dénombre plusieurs châteaux et belles demeures de grands domaines ruraux et une maison fortifiée dans le bourg. Mais aucune ne se visite.

Le village est sur la lisière nord de la forêt de Liorac. Un massif associant les charmes (calpre) , les chênes (cassé ou jarric) et les châtaignier (castang). On trouve dans la forêt des carrières de grès, pierre qui a longtemps été exploitée par une importante corporation de carriers saisonniers, un voit encore ici ou là les ateliers de taille. On y extrayait ce grès rose pour le tailler en pavés. Ceux-ci ont notamment permis de paver les quais de la Garonne à Bordeaux et plusieurs places de la ville. Ils étaient embarqués en gabarres au port de Mouleydier. Pendant la guerre d'Espagne, la route dite de la Petite Lande fut pavée des grès de Liorac pour permettre le passage des troupes au milieu des terrains sableux et marécageux des Landes.

Parmi les lieux-dits dont les toponymes renvoient à leur racine occitane on trouve Le Cluzel (de l'occitan cluseù pour grotte ou caverne), Eyssal ( de l'occitan languedocien eissa ou limousin eicha pour vallon humide, mais peu renvoyer à essarts pour essarter, à savoir défricher des terrains difficiles), Gros Castang (de l'occitan castang pour châtaignier), Queyrouse (de l'occitan Queirou ou Queiroun pour zone pierreuse ou dans une autre acception carrière).

Liorac-sur-Louyre renverrait au nom propre gallo-romain Lieurac (du latin Liberius + le suffixe acum). Ce serait donc le domaine de Liberius, celui d'un homme libre. Quant à Lyoure, c'est le ruisseau qui arrose le bas du village. Dans sa sa forme occitane il s'écrit LIEURAC DE LOIRA et se prononce [ljuw’ra] [de’lujrɒ] (lïoura dè louïro).

*  Cette chronique est un rendez-vous hebdomadaire de RVB (Radio Vallée Bergerac) diffusé sur 96,3 MHZ à Bergerac et alentours durant la saison 2017-2018.

Belle maison pleine de charme d ans le bourg de Liorac-sur-Louyre. (Ph. BS)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page