Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Limeuil

par Bernard Stéphan 29 Mai 2018, 13:29 recherches sur le paysage

Au pied du village le confluent de la Vézère (à gauche) et de la Dordogne (à droite) qui fut à l'origine du port de Limeuil. (Ph.BS)

Mots d'Oc/ Villages d'Oc/ Limeuil.- Voici un beau village sur un coteau au confluent de la Vézère et de la Dordogne. C'est encore un site classé  "Plus beau village de France". Depuis la pente le long de laquelle est accroché le village on domine le confluent marqué par les deux ponts qui en font la particularité. Le village du haut (le terme, de l'occitan termé, le sommet) était coiffé par un château, à la proue du coteau, celui qui vit naître Isabelle de la Tour d'Auvergne, cousine de Catherine de Médicis, dite Isabeau de Limeuil, membre de l'escadron volant de la reine, à savoir ses demoiselles d'honneur. Du château d'époque ne subsistent que peu de vestiges, mais une demeure plus récente. En 1943 André Malraux, alors engagé dans la Résistance en Périgord, y séjourna.

Le bourg s'étire sur la pente de la rive droite jusqu'à l'aplomb du coteau. (Ph.BS)

Le village du bas a été une étape importante de la bâtellerie sur la rivière Dordogne et sur son affluent. ( Le mot occitan pour l'eau est aigo qui prend la forme d'aio en rouerguat, d'aigui en parler lyonnais et d'aïga en gascon). La Dordogne recevant les eaux de la Vézère devenait ici à Limeuil davantage portante en aval du confluent qu'en amont. Ici on chargeait les productions venues des forges du haut-Périgord, qui transitaient par la Vèzère. Le port y était important. Il existe à Limeuil un marégraphe qui est automatique, comme on en trouve un autre à Bergerac et à Pessac-sur-Dordogne et qui enregistre les variations de niveau de la rivière. Ici encore les coteaux abrupts qui épousent le cours de la rivière forme les cingles, cette spécificité du paysage et de la géologie que l'on trouve tout le long de la moyenne Dordogne, mais aussi de la Vézère et du Lot quercynois. L'occupation humaine est attestée très ancienne au débouché de cette vallée de la Vézère, on y a trouvé des objet gravés de silhouettes d'animaux.

Depuis les jardins panoramiques, vue, sur le confluent. (Ph.BS)

Sur le haut du village les magnifiques Jardins panoramiques sont aménagés à la manière anglaise avec des thématiques comme le jardin gourmand, le jardin d'eau ou le labyrinthe des buis.

L'église romane du XIIè siècle. (Ph.BS)

Au rang du patrimoine l'église (XIIè siècle) était jadis entièrement peinte. Des fresques ont été retrouvées au moment de la restauration de 1960, des peintures sont visibles sur l'abside.

Un androne, caniveau d'écoulement des eaux, entre les maisons. (Ph.BS)

Dans le village les caniveaux étroits entre les maisons sont des espaces d'écoulement de l'eau de pluie, ils sont appelés andrones (de l'occitan languedocien androna, la rue couverte). Le mot désigne aussi l'espace très étroite, qu'on appelle encore courredou (de l'occitan corédou), entre les maisons des bastides. On trouve aussi des vestiges de l'enceinte médiévales. Avec trois portes qui ont subsité ; la porte du Récluzou, la porte du Port et la porte du Marquisat, ainsi que l'échoppe médiévale, vestige de ce que fut probablement l'habitat commerçant de ce bourg à la fin du Moyen-âge. (A noter que le mot échoppe se retrouve en occitan avec chopo et en gascon avec le mot eschopo, l'un et l'autre désignant à la fois la hutte, la guérite et par extension la petite maison avec son atelier sur rue).

La fameuse échoppe avec son volet qui permettait d'ouvrir la boutique sur la rue. (Ph.BS)

L'étymologie de Limeuil serait à rechercher autour d'une racine gauloise qui renverrait à la clairière d'un bois d'orme. Dans sa forme occitane Limeuil s'écrit Limuèlh et se prononce [li’mɛj] (limèï).

*  Cette chronique est un rendez-vous hebdomadaire de RVB (Radio Vallée Bergerac) diffusé sur 96,3 MHZ à Bergerac et alentours durant la saison 2017-2018.

Oeuvre d'art en bordure de la rue montante. Cube en métal. (Ph.BS)

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page