Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bourniquel

par Bernard Stéphan 2 Mai 2018, 14:50 recherches sur le paysage

La petite église de Bourniquel, appuyée sur le mur du cimetière la stèle qui fait usage de monument aux morts. (Ph.BS.)

Mots d'oc, village d'oc: Bourniquel.- Nous voici à Bourniquel. Petit village perché sur les tertres en rive droite de la Dordogne, en amont de Lalinde, en lisière de la forêt des Carbonniers. Voici d'ailleurs un toponyme qui renvoie à la vieille activité qui a marqué les clairières jusqu'au milieu du XXè siècle. Celle des fabricants de charbon de bois artisanal. Le mot est la francisation de l'occitan carbouniè que l'on trouve en dialecte limousin avec charbouniè. La carbonnière, de l'occitan carbounièro, étant la meule dans laquelle se consume le bois pour la fabrication du charbon. Ainsi le village de Bourniquel en lisière de cette forêt de chênes et de châtaigniers. D'ailleurs ici on ne parle pas de « forêt » mais le massif est connu et désigné sous le nom de « bois des Carbonniers ». Le bourg de Bourniquel, ce sont deux hameaux minuscules qui constituent le cœur de la commune, avec un premier resserré autour de son église et un second autour de la petite mairie. L'église est un édifice roman du XIIè siècle avec un cloché mur à double baie campanaire.

Dans les bois des Carbonniers, sur la commune de Bourniquel, un sous-bois de charmes au début du printemps. (Ph. BS)

Sur la commune, le château de Cardou (qui ne se visite pas) est un bel ensemble résidentiel des XIVè au XIXè sècle. Dans son parc, un arbre géant que l'on voit de loin, un cèdre de l'Atlas, a obtenu le label d'arbre remarquable. Sur la commune au hameau de Couyrac, vestiges d'un moulin à vent dont ne subsiste que la tour ronde et son assise, un « grand pied », qui est une large terrasse ronde. Sur le territoire de la commune a été fouillé le site préhistorique des Jean Blancs qui se présente sous la forme de deux abris sous roche contiguës. On y a découvert des pierres gravées dont une portant la silhouette d'un bison, des objets usuels, qui rattachent le site au Solutréen au au Magdalénien. Il existe sur la commune un second site préhistorique, le Malpas qui est un gisement solutréen ouvert dans un falaise, le long de l'étroite vallée du ruisseau du Roumaguet, près de l'ancien bistrot de Bourniquel.

Parmi les toponymes des lieux-dits de la commune, on retiendra Couyrac (de l'occitan couirasou, la zone sableuse). Le Coustal (de l'occitan coustal ou coustau, qui désigne le coteau, la pente du coteau), Les Poujols (du gascon poujo, du latin pogia : la friche. On trouve aussi fréquemment, en Périgord, le toponyme La Pouge). Cardoux (de l'occitan cardou ou cardoun que l'on retrouve en limousin avec chardou ou en gascon avec cardouch. C'est le chardon à foulon appelé aussi cardère). Enfin le lieu-dit Bazet (de l'occitan basè, implantation, fondation).

Le toponyme Bourniquel renvoie à un nom de personne ; Brunihelt ou Brunehilde, nom féminin d'origine germanique porté par une princesse wisigothe au VIè siècle. Dans sa forme occitane il s'écrit Borniquèl et il se prononce [burni’kɛl] (bourrrn'iquel)

* Cette chronique est un rendez-vous hebdomadaire de RVB (Radio Vallée Bergerac) diffusé sur 96,3 MHZ à Bergerac et alentours durant la saison 2017-2018.

Dans les bois des Carbonniers subsistent quelques gros châtaigniers, témoins de l'époque où les châtaigneraies fournissaient la ressource alimentaire pour les métayers. (Ph.BS)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page