Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vélines

par Bernard Stéphan 27 Février 2018, 10:30 recherches sur le paysage

La façade de l'église de Vélines. (Ph.BS)

Mots d'oc/ Villages d'oc.- Nous voici aujourd'hui à Vélines. Cet ancien chef lieu de canton est bâti à l'aplomb du coteau, dominant la plaine et une douce et large vallée de la Dordogne. Le paysage pourrait rappeler une sorte de Toscane périgourdine avec ses conifères, ses pins (les piniers), sa pierre blanche, ses pelouses de pentes et ses vignes. Nous sommes dans la zone d’appellation du vin de Montravel. Mais aussi historiquement dans le bergeracois protestant, le Périgord de la Réforme. On notera que les fameux piniers étaient emblématiques des maisons protestantes. Ils ont longtemps signalé ainsi, alentours les familles de tradition protestante.

Deux cohabitations de style pour l'église de Vélines. (Ph.BS)

A voir dans le bourg, l'église qui est une cohabitation d'architectures successives, depuis le roman du XIIè siècle jusqu'au gothique du XVIè siècle et cette succession est à l'origine de deux nefs, l'une gothique et l'autre romane. A voir à l'intérieur un retable rénovée en bois peint du XVIIIè siècle, représentant la Trinité et à l'extérieur, une belle margelle d'un puits avec bac creusé à même un bloc de calcaire.

A proximité du bourg, épousant la pente des coteaux, le jardin de Sardy est classé « Jardin remarquable », inspiré doublement des jardins à l'anglaise, florentins et même avec une touche des jardins de Grenade. Cyprès, rocailles, fleurs, bassin aux jets d'eau (dans l'ancien vaste abreuvoir), jeux des fleurs colorés (iris, roses, glycines) à la saison, composent ce jardin romantique et mélancolique, mais aussi jardin d'arbres fruitiers avec des cerisiers, des pêchers et même des oliviers.

Sur une terrasse du jardin de Sardy. (Ph.BS)

Parmi les lieu-dits de la commune quelques-uns méritent qu'on s'y arrête. Ainsi Les Guillaneaux dont la toponymie renvoie à l'occitan guilanéou, le gui l'an neuf ou jour du gui. Probablement le lieu où on venait cueillir du gui pour l'an nouveau. Avec les Courrèges on retrouve le mot occitan courregi pour désigner des fossés traditionnels d'assainissement de terres et de pentes.

La toponymie de Vélines renvoie probablement à un nom propre, du latin Vellinas, les terres de Vellinus, nom patronymique gallo-romain. Dans sa forme occitane il s'écrit Velinas et se prononce [ve’linɒ] (vélino).

* Cette chronique est un rendez-vous hebdomadaire de RVB (Radio Vallée Bergerac) diffusé sur 96,3 MHZ à Bergerac et alentours durant la saison 2017-2018.

Le jardin de Sardy très inspiré par les jardins méridionaux. (Ph.BS)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page