Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Saint-Avit-Sénieur

par Bernard Stéphan 26 Décembre 2017, 11:35 Histoire, mémoire vivante

Au bout de la nef de l'abbatiale de Saint-Avit-Sénieur. (Ph. B.S.)

Mots d'Oc/ Villages d'Oc: Saint-Avit-Sénieur.- Nous voici sur les coteaux de la vallée de la Couze au sud du département de la Dordogne, en rive droite sur un plateau boisé, aux franges de la forêt de La Bessède. Là encore le plateau est souvent appelé le maine du verbe occitan mainar (apercevoir) au sens de voir au-dessus, voir de loin. Dans une autre acception, maine, du gascon mayna s'entend pour domaine ou même grande terre labourée.

Le bâtiment principal de l'abbatiale, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. (Ph.BS)

Le village se voit de loin, marqué d'une imposante église abbatiale, fortifiée, construite aux XIè et XIIè siècles et dédiée à saint Avit, un ermite qui vécut au VIè siècle. A l'origine le site s'appelait Mont Dauriac. En 1998 l'église a été classée au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Dans l'abbatiale de Saint-Avit-Sénieur. (Ph.BS)

La dépouille de l'ermite aurait été transférée dans l'abbatiale en 1118, une inscription découverte lors des travaux de restauration en 1978, sur le pilier nord-est de l’avant-chœur de l'église actuelle, relate ce transfert.

Vue prise depuis la galerie de l'ancien presbytère. (Ph.BS)

Le village, outre l'abbatiale a conservé un patrimoine monumental dont le presbytère et le dortoir des moines. Nous sommes aux alentours dans un paysage de taillis de châtaigniers et de plateaux secs. Ici on les appelle les picadis, de l'occitan picadis (ou pichadis en limousin), lieu sec et inculte, souvent terre de lande calcaire. Dans le Périgord noir, dans une autre acception, picadis désigne un taillis jeune et dru.

On remarquera dans l'architecture locale, outre la pierre très jaune, presque ocre, extraite de carrières locales, des maisons à galerie extérieure en étage, galerie appelée lo balet en occitan languedocien (balcon ou perron).

L'ancien presbytère au sud de l'abbatiale, à deux niveaux, avec sa galerie couverte donnant sur l'ancien jardin. (Ph. BS)

A noter que sur la commune, pas loin de la rivière Couze, se trouve le gisement préhistorique de Combe Capelle.

La commune a été créée sous le nom de Montavis en 1790, et a été orthographiée Saint-Avit-Senieur en 1801.

Le toponyme renvoie au saint patron, l'ermite Avit et à sénieur qui est un faux ami et ne veut pas dire le seigneur, mais senior, l'ancien, le vieux. Dans sa forme occitane il s'écrit Sench Avit Senhor et se prononce [ʂensa’βi] ~ [ʂenɕɒ’vi] [ʂe’ɲur] (chén sabi séniour).

* Cette chronique est un rendez-vous hebdomadaire de RVB (Radio Vallée Bergerac) diffusé sur 96,3 MHZ à Bergerac et alentours durant la saison 2017-2018.

L'entrée monumentale de abbatiale de Saint-Avit Sénieur. (Ph. BS)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page