Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bardou

par Bernard Stéphan 20 Novembre 2017, 17:22 recherches sur le paysage

Le village de Bardou, au sud du Périgord, pas loin d'Issigeac. (Ph. B.S.)
Le village de Bardou, au sud du Périgord, pas loin d'Issigeac. (Ph. B.S.)
Le village de Bardou, au sud du Périgord, pas loin d'Issigeac. (Ph. B.S.)
Le village de Bardou, au sud du Périgord, pas loin d'Issigeac. (Ph. B.S.)
Le village de Bardou, au sud du Périgord, pas loin d'Issigeac. (Ph. B.S.)
Le village de Bardou, au sud du Périgord, pas loin d'Issigeac. (Ph. B.S.)
Le village de Bardou, au sud du Périgord, pas loin d'Issigeac. (Ph. B.S.)
Le village de Bardou, au sud du Périgord, pas loin d'Issigeac. (Ph. B.S.)

Le village de Bardou, au sud du Périgord, pas loin d'Issigeac. (Ph. B.S.)

Villages d'oc/ Mots d'oc, Bardou.- Aujourd'hui nous allons à Bardou. C'est un village qui est tout en haut d'une douce colline et qui domine le plateau d'Issigeac. Dans la langue d'oc la colline est lo terme, lo suc, lo tuc. C'est donc un village haut donnant sur un pays de champs ouverts. Un paysage d'affleurements calcaires très blancs.

L'élise avec son clocher-mur percé d'une baie campanère. (Ph.BS)

L'édifice majeur qui domine le paysage est l'église romane (style roman primitif), construite en calcaire blanc. Elle serait née d’une christianisation conduite par une mission de trois moines venues de l'abbaye de Cadouin. Elle est typique des églises à clocher-mur portant la cloche dans une niche.

Son portail est original et particulièrement travaillé. Voici comment il est décrit dans une note du Centre National des Monuments Historiques : « Il est surmonté d’une large archivolte en plein-cintre présentant une moulure saillante en demi-cercle, ainsi qu’une frise de cinq rangées de billettes. Celles-ci forment une sorte de damier. »

Le portail de l'église est très ouvragé. On voit la frise de cinq rangées de billettes. (Ph.BS)

L'église est dédiée à Saint-Blaise, patron de nombreux métiers qui ont marqué la vie des villages du pays d'Issigeac. Ainsi les cardeurs ou escarassaïres de l'occitan escarassaire, les drapiers, les tisserands ou tessendiers de l'occitan teissendier, les tailleurs de pierre ou pique pierre, de l'occitan picapeirièr et les sonneurs de cor. On a eu dans ce coin du Périgord beaucoup de tisserands, travaillant le tissage du chanvre et de carriers, notamment dans les carrières de gypse du village de Sainte-Sabine.

Le château qui est une demeure privée, est un corps de logis flanqué d'une tour carrée et d'une tour ronde. La partie la plus ancienne est datée du XIVè siècle.

A Bardou passe le chemin Jacquaire Bergerac-Rocamadour, (lo cami en languedocien et lo chami en limousin). Et on dira ici « lo cami des sant Jacqué ». Et sur le chemin on chemine, du verbe occitan caminar ou chaminar, selon qu'on est en sud Périgord ou en Limousin. Et à Bardou on chemine sur l'étape Issigeac-Molières du fameux chemin jacquaire.

Le toponyme Bardou, mot d'origine germanique renvoyant au lieu élevé, dans sa forme occitane s'écrit Bardon. Et il se prononce [bar’du] (bardou).

* Cette chronique est un rendez-vous hebdomadaire de RVB (Radio Vallée Bergerac) diffusé sur 96,3 MHZ à Bergerac et alentours durant la saison 2017-2018.

Le paysage du plateau est un environnement de champs ouverts assez typique du plateau d'Issigeac. (Ph.BS)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page