Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Periberry

Ethnologie, Berry, Périgord, Auvergne, Bergerac, Dordogne, Loire, tradition orale, mémoire paysanne, recherche sur le paysage, randonnées pédestres en Auvergne et Pyrénées, contes et légendes, Histoire.

Bayac

Mots d'oc, Villages d'oc / Bayac.- Voici un village dans l'étroite vallée de la Couze (Dordogne). Et d'abord un mot sur ce toponyme de la rivière Couze, ici un large ruisseau où me dit-on foisonnent à nouveau les écrevisses. La Couze coulent là dans une petit vallée aux falaises franches, percées de multiples abris sous roches et cavernes. Le toponyme Couze renvoie à cusol (de l'occitan auvergnat cusol) ou cuse (l'endroit caché) et à la grotte que l'on trouve avec sa variante du francitan (français régional) crose. Dans son dictionnaire d'étymologie de la langue d'oc (en ligne), le linguiste Robert A.Geuljans voit dans le mot occitan cusa ou cusòl, une racine celtique voire pré-celtique signifiant « caché, retiré, secret » qui exprime la réalité des grottes et abris sous roche. Et c'est bien à deux pas du village de Bayac, sur la commune, au pieds d'une falaise de la petite vallée, en rive droite, que se trouve les gisements de la Gravette, site préhistorique recelant de nombreux outils en silex. Découvert en 1880 par l’abbé Chastaing, il a fait l'objet de plusieurs campagnes de fouilles, qui révèlent une production quasi industrielle d’outils. On y trouve en particulier de grandes lames caractéristiques de l’Aurignacien supérieur, nommé plus tard gravettien. L’abbé Chastaing y a mis au jour une centaine de pièces remarquables de silex taillés qu’il a offert au musée du Latran.

Le château de Bayac fut une villégiature du Tout Paris politique durant l'entre-deux-guerres avant de devenir une colonie de vacances. (Ph. B.S.)

A voir aussi à Bayac un château (qui hélas n'est pas ouvert au public), lo castel, sur la colline en rive gauche, construit au XIVè siècle. Au début du XXè, propriété du célèbre Gaboriaud, homme de presse, vice-président du Parti Radical, très introduit dans les milieux politiques de la IIIè République, il accueille de nombreux présidents du Conseil de la IIIè venus en séjour. Le magazine Secrets de Pays a rapporté ainsi le témoignage d'Yvon Dumain, locataire du moulin du château sur la Couze, qui alimentait la propriété en électricité et en eau : « Presque tous les présidents du Conseil sont passés ici, et comme les gouvernements se succédaient, il en est venu beaucoup. Ils restaient deux ou trois jours, quelquefois une semaine. Je me souviens de Georges Bonnet, un assidu, d’Yvon Delbos, de Camille Chautemps, d’Anatole de Monzie ».

Pendant l'Occupation, le général Gamelin, le théoricien de la ligne Maginot, perdant de 1940, viendra s'y réfugier avant d'y être arrêté pour être conduit à la prison de Riom.

Le toponyme Bayac prend la forme occitane Baiac et se prononce [ba’ja] (baya).

* Cette chronique est un rendez-vous hebdomadaire de RVB (Radio Vallée Bergerac) diffusé sur 96,3 MHZ à Bergerac et alentours durant la saison 2017-2018.

Les toits du village de Bayac, au loin les tours du château. (Ph. B.S.)

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos


Voir le profil de Bernard Stéphan sur le portail Overblog

Commenter cet article